Cliquez ici pour télécharger cet article en PDF

« Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’essayons pas, c’est parce que nous n’essayons pas que c’est difficile. » (Lu dans un livre de Tony Robbins, et probablement pensé par tous les sages depuis la nuit des temps!…)

Tu sais, enfin non tu ne sais pas mais je vais te le confier, je traverse une période trouble depuis quelques temps, et j’ai plus souvent envie de pleurer que de rire, parce qu’il se passe un peu partout des choses d’une violence inouïe et que probablement comme toi j’y suis particulièrement sensible… mais à chaque fois que j’essaie de sourire, vraiment juste de -sourire avec mon coeur- pour toutes les belles et bonnes choses qui existent toujours également, et qui contrebalancent la violence du monde qui nous entoure et qu’on a pas choisi, et bien ça marche, ça me connecte à un état méditatif qui m’apaise et met un peu de baume sur ces douleurs

Sourire ou Souffrir, il n’y a absolument pas d’obligation, ce sont juste des options, des possibilités que nos esprits, nos coeurs, nos âmes choisissent pour nous aider à traverser au mieux les épreuves, selon ce qui nous sera le plus utile.

Car oui souffrir peut aussi faire du bien, (et certainement plus de bien qu’un sourire forcé par exemple, comme j’ai pu vivre avant dans ma vie, et que je vais te raconter plus bas dans ce billet). Avec le temps, et l’âge, j’ai compris que parfois j’avais juste besoin de pleurer, et parfois juste envie de sourire, et les deux me conviennent parfaitement tant que ce sont des choix ressentis « pour moi », et non des obligations « pour faire plaisir aux autres ».

Que tu aies mal, ou que tu te sentes bien, les deux sont profondément humains, et l’essentiel est que tu reste « Humain(e) », dans les épreuves positives comme négatives que la vie nous fera à tous traverser.

Les émotions positives sont là pour nous confirmer que nous faisons bonne route, et les émotions négatives sont là pour nous dire que nous avons un besoin particulier à combler, que nous devons faire une pause, que nous avons quelque chose à comprendre, à apprendre, parce que nous grandissons sans cesse tout au long de nos vies, et que sans elles, sans ces émotions guides, nous n’aurions pas de repères, elles sont nos phares pour avancer dans la nuit, nos cartes pour ne pas nous perdre.

Ignorer ses émotions, les masquer, les déguiser en d’autres comme pour s’auto-convaincre que son petit mensonge est vrai, est la pire des trahisons que nous puissions nous faire à nous-mêmes. Ôh et croyez-moi, j’ai maintes fois tenté cet exercice, et je n’ai fait que reculer pour mieux sauter.

Je pense à une rupture avec cet ex par exemple, comme je l’aimais plus que moi-même, je me disais « non, ça et ça c’est pas si grave, tout va bien, j’exagère de me sentir si mal pour si peu » ! ➡️ Heyyyyy oui mais, je l’ai appris par la suite : on ne se sent jamais mal pour rien. Si on se sent mal, c’est qu’il y a un truc qui cloche, qu’on est pas où on doit être, ou avec qui on doit être, en tous les cas, à ce moment là de notre vie. C’est tout.

Je repense aussi à ces jobs ou certaines expériences artistiques il y a quelques années, quand je sentais mon coeur palpiter de stress à l’idée d’y aller. Je me disais : « Ouais mais Dee, presque tout le monde rêve de pouvoir faire ça, tu passes à la télé bon sang, puis tu gagnes 500€ par jour de travail ! Tu rigoles ou quoi ma p’tite tu ne vas pas te plaindre en plus non ???????????? !!!!!! «  ➡️ Heyyyyyy oui mais, on a pas déjà tous lu quelque part que l’argent et la gloire sans « sens vertueux » derrière ne font pas le bonheur ? Si c’est dit ou écrit par des gens qui en ont eu, (de l’argent et/ou de la gloire), c’est qu’il y a une bonne raison non ? Ils n’essayent pas de nous empêcher d’en gagner pour tout garder pour eux en secret hein !

Attention ! Gagner de l’argent : c’est génial, et être influent (donc avoir une notoriété) : c’est très puissant comme bagage ! Et ce bagage je te le souhaite d’ailleurs du fond du coeur !
Mais : ce que la vie (ou plutôt mes émotions) m’ont appris, c’est que cela ne rend heureux que si l’argent gagné et la notoriété acquise RESPECTENT ta personne, tes valeurs, et font du monde un endroit égal ou meilleur qu’avant ta venue au monde, mais pas un endroit PIRE🕊

Ainsi, l’argent « sale » gagné en abondance, mais parce qu’on aura encouragé les gens à se dévaloriser, à être complexés (ou cons tout court), à s’abrutir devant un écran en leur racontant des âneries, ou des choses négatives ou superficielles à longueur de temps, l’argent gagné à pousser des gens frustrés ou malheureux à consommer et faire des achats compulsifs d’objets inutiles et polluants, à les encourager à détruire la Nature, leur santé, leur peau, leurs cheveux (et nous sommes tous dans le même bateau sur Terre, combien de brunes se teignent en blondes pour que ça « passe mieux », combien de Noirs se décolorent la peau pour que « ça passe mieux » ? combien de chirurgie esthétique dans toutes les catégories socio-culturelles pour que « ça passe mieux » ?)

Une notoriété utilisée pour encourager le rejet d’autrui, nourrir son propre sentiment de supériorité, ou pour rabaisser des gens, ou les culpabiliser en leur vendant une vie « parfaite » qu’on a pas même soi-même, ne rend pas heureuxEn revanche, bien gagner sa vie en faisant quelque chose de vertueux, ou avec le moins de dommages collatéraux (dans la mesure du possible car rien n’est jamais parfait), et d’être vrai avec soi-même, et donc avec les autres : contribue très intensément au bonheur !!!

C’est pour ça que passer à la télé, ou faire la une d’un magazine peut être quelque chose d’angoissant ou de stressant, et que tant de stars à priori aux « vies de rêve », sont malheureuses (mais plein d’inconnu(e)s le sont aussi, et plein de gens riches ou pauvres, tout comme à l’inverse, plein de gens dans les pays « en galère » comme dans des pays « sur-développés » sont profondément heureux, parce qu’ils ont entendu parler leur coeur et compris l’essentiel :

Larmes et sourires sont nos précieux alliés. Les émotions négatives ne sont pas là pour nous paralyser, elles sont là pour nous montrer le chemin, pour l’ajuster, pour nous renforcer, pour nous montrer nos faiblesses, mais aussi nous permettre de gagner en force et en simplicité dans nos façons de vivre.

Très belle journée à tou(te)s !
Edith Lamora

Laisser un commentaire