Cliquez ici pour télécharger cet article en PDF

Manger MOINS le soir et au cours de la nuit, même si l’on doit rester éveillé longtemps pour travailler, peut contribuer non seulement à réduire les déficits de concentration et de vigilance qui accompagnent la privation de sommeil, mais en prime ça aide à éviter les apports alimentaires souvent excessifs à ces heures car le corps n’en a pas besoin !

Il a été notifié que les adultes consomment environ 500 calories supplémentaires par repas lorsqu’ils s’alimentent durant la nuit, (selon une étude du Dr David F.Dinges, chef d’un département Sommeil et Chronobiologie). Pour remédier à ces risques, l’Université de Pennsylvanie propose une solution s’appuyant sur la modification des horaires des repas en les prenant plus tôt pour respecter le cycle circadien (qui régule le cycle veille/sommeil, et qui est naturellement perturbé avec les changements d’horaires en hiver et en été).

De plus, l’absence de sommeil réduit le taux métabolique au repos favorisant ainsi la prise de poids, et entrainant à terme certaines maladies telles que l’hypertension artérielle, le diabète de type 2, l’apnée du sommeil ou encore le risque d’accident vasculaire cérébral


Donc pour résumer :

Manger très tard le soir et en trop grande quantité :

– Fait grossir
– Empêche de se concentrer pour travailler
– Empêche de bien dormir
– Favorise l’insomnie et les troubles du sommeil
– Crée un terrain pour des maladies
– Et perturbe notre métabolisme


-> Alors, qui parmi vous mange bien et léger le soir ? (et si oui, raconte-nous par exemple ce que tu as fait/va faire ce soir pour inspirer les autres avec des bonnes habitudes et des menus)

-> Et qui au contraire doit changer sa routine ? (et que peux-tu déjà mettre en place pour y aller en douceur, mais sûrement ?)

Des tensions physiques, du mal à t’endormir ?
Je te donne une petite astuce en vidéo dans CET ARTICLE !

Laisser un commentaire