Cliquez ici pour télécharger cet article en PDF

C’est pourquoi il est bon de se concentrer au quotidien sur ses ressources et sur le positif de sa vie, car à la différence de la gomme à effacer, la confiance est plus à mes yeux comme un élastique, on peut l’étirer pour lui donner de la souplesse (mais trop le fait casser donc pas de sur-estimation ni d’égo néfaste non plus), et à l’inverse lorsque l’élastique est trop court, petit, compact, il manque alors de souplesse pour révéler son potentiel, et se rigidifie, perdant ainsi sa puissance (en cas d’auto-flagellation ou de victimisation qui font alors baisser la confiance).

L’avantage d’un élastique ?

On peut le moduler ! Si votre confiance en vous est trop petite aujourd’hui suite à de nombreuses difficultés, alors il est tout à fait possible de l’étirer, et d’en faire une force à tout moment de votre vie, d’en faire une force MAINTENANT. Les difficultés passées appartiennent bel et bien.. au passé ! Pourquoi devraient-elles interférer avec tout ce que nous offre de nouveau et de beau le moment présent ? Une nouvelle relation ? Un nouvel emploi ? Des nouveaux amis ? Une envie de changement physique ? Ou psychologique ? Un déménagement ? Un changement majeur à opérer dans votre vie ? Et voilà vous avez plus qu’envie de vous lancer, mais vous avez peur de ne pas y arriver parce que la dernière fois, c’était un peu le chaos… o_O

Mais dites-moi, pourquoi devrions-nous toujours être la continuité de notre passé, qui n’existe déjà plus ? On peut exceller, et connaître un jour la fragilité, et à l’inverse on peut être faible aujourd’hui et toucher demain l’excellence, absolument rien n’est figé dans la vie, et c’est bien une chance pour nous, car on sait qu’on est acteur de chaque instant, non spectateur, on SAIT vous et moi qu’il n’y a pas de fatalité, tout comme rien n’est jamais acquis pour toujours, ce qui nous offre aussi l’humilité nécessaire pour apprécier ce qu’on reçoit et bien grandir.

Les « erreurs » dans la vie, elles n’existent pas, il n’y a que des expériences. Une fois qu’on a expérimenté le meilleur et le pire (et l’entre deux aussi heiin, ce train-train quotidien qui nous repose des épreuves), alors on sait qui on est, et ce qu’on est capable de faire (Confiance en soi), on sait aussi ce que l’on vaut (Estime de soi). C’est le sens même de l’existence et la seule Vérité qui nous attend au bout du chemin de vie pour moi. Le chemin, c’est d’expérimenter le panel d’expériences variées que la vie nous offre pour « devenir SOI ». Si on ne connaît pas l’ombre, comment peut-on apprécier la Lumière ?

Donc pour conclure, je vous propose que ces expériences difficiles qu’on appelle « erreurs », nous les embrassions, car elles nous permettent d’être dans la Gratitude pour tous ces moments où… tout va bien ! Elles sont un cadeau offert par la Sagesse de l’âme pour nous rappeler d’aimer la vie quoi qu’il arrive.

Très belle fin de semaine à tou(te)s !
Edith Lamora.

Laisser un commentaire