Cliquez ici pour télécharger cet article en PDF

J’ai remarqué que comme beaucoup d’entre nous, tout au long de ma vie lorsque j’ai rencontré une personne intéressante et qui me faisait un petit effet secret et potentiellement réciproque, j’avais d’abord eu besoin d’apprendre à la connaître « vraiment », et si jamais cette personne avait bel et bien été quelque chose de plus qu’un simple feeling juste « sympathique », alors la place était prioritaire à l’amitié avant toute chose quelle que soit le petit « truc en plus » que je ressentais.

L’Amitié… n’est-ce pas une forme d’Amour sans sexe finalement ? Donc sans affect sur le plan physique, permettant ainsi d’être dans l’essence même de la personne sans les filtres de la jalousie, des projections, des attentes et du manque?

Ma question du jour est donc :

Et si l’Amitié sincère entre deux personnes qui se plaisaient particulièrement beaucoup était le premier pas vers un potentiel Amour « sain » ?

Je trouve l’amitié en cela géniale que c’est par Elle, et uniquement par Elle qu’on voit la réelle affection qu’une personne nous porte, sa sincérité à être qui elle est « sans filtres pour plaire », son plaisir à nous voir et à nous parler sans gages ou garanties ou attentes qu’il y aura quelque chose « de plus » que ça derrière, parce que l’affection pour la personne est entraînée a aller au delà des codes de l’attirance basique grâce à l’Amitié.

Cette façon qu’Elle a de nous pousser à prendre des nouvelles approfondies (vous savez, pas juste le platonique et fermé « J’espère que tu vas bien ! » qui n’attend pas vraiment de réponse, mais un intéressé et ouvert « Comment vas-tu ? » ), de suivre ce qui se passe pour l’autre avec un intérêt sincère, de l’écouter et pas juste l’entendre, de lui montrer son importance, de rester connecté et de se montrer présent non pas sous conditions, mais uniquement parce qu’on tient vraiment à « l’autre »

J’adore, j’adore cela, je trouve que c’est si beau et surtout tellement pur que -pour moi- ce sont les plus belles et solides fondations d’une relation durable et surtout d’un véritable Amour si jamais cela devait évoluer naturellement vers cet état par la suite entre deux amis.

Si on cède trop vite au charme érotique des feux d’artifices qui sont toujours les premiers à se montrer lors d’une rencontre passionnée (et Dieu sait comme on les aime, les Fireworks ), alors on s’aveugle et lorsque les feux s’éteignent, que le jour se lève, n’offrant plus un magnifique cadre aux lumières artificielles, alors on peut se retrouver bien déçu(e)s des vrais couleurs du paysage qui se révèlent derrière le rideau de la nuit. On peut regretter de s’être offert(e) trop vite, trop fort, et que la -valeur- de ce qu’on a offert ait alors été aussi éphémère… qu’une allumette ! 🎇

 

Après, il n’existe pas deux histoires d’Amitié ou d’Amour qui soient identiques bien évidemment !  Et nous sommes d’accord,  certaines choses ne se contrôlent pas, même pour un Jedi ! Il y a donc aussi les coups d’un soir, les coups de foudre, les coups de coeur (hum en y réfléchissant…. ça fait beaucoup de « coups » tout ça en fait vous trouvez pas ?! 😅)

Puis il y a aussi le fameux « Triangle relationnel » :

– 1. Je t’aime et te désire mais tu ne me vois que comme un(e) ami(e) sans ressentir aucune attirance physique. (amour-amitié)

– 2. Nous sommes ami(e)s mais nous avons des relations sexuelles sans vouloir nous engager en tant que couple. (amitié-sexe)

– 3. Nous sommes ami(e)s, nous nous aimons d’Amour, nous couchons ensemble, et tout va bien dans notre couple (Oui, ça existe aussi… Lucky them !) (amour-sexe)

Avec au centre, un magnifique « équilibre parfait », que probablement peu de gens ont expérimenté ici-bas ! (sauf les amis devenus amours devenus intimes).

Cela donne ce genre de relations où l’on sent qu’on peut prendre le temps de construire quelque chose de solide, où l’on peut se délecter de chaque instant, et laisser mûrir l’histoire d’elle-même en restant simplement soi-même, et il est assez universel que si à ne pas écouter son intuition, et à céder à la peur de « perdre l’autre » on fonce à toute vitesse dans un mur sans freiner, alors il y aura des bosses sur la carrosserie. L’Amitié installée (mais uniquement la vraie sincère, sans attentes et surtout pas calculée) dans une relation peut alors devenir une sorte de pédale de frein salvatrice voir… un Air bag.

Qu’en pensez-vous ?
Laissez-vos avis sur la question et échangeons dans les coms’ ci-dessous !
Je vous envoie mes plus belles ondes Amicales et vous souhaite une très belle fin de semaine ! ✨
Edith Lamora.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *